CHANGEMENT D’ADRESSE

RETROUVEZ LE BLOG ET TOUTES LES PRESTATIONS DE COMMUNICATION ANIMALE ET AUTRE SUR MON SITE

 

www.essence-animale.fr



Le blog déménage

Retrouvez désormais mon blog « Les Petites Méditations d’Essence animale » directement sur mon site internet



Un arbre, Une saison : Entretien avec un saule pleureur

Les arbres, souhaitant s’exprimer, savent généralement se manifester pour attirer mon attention. Si tu es un lecteur assidu de ce blog (comment ça « NON » !?), tu te souviens sans doute de ce tilleul qui me faisait de l’œil il y a quelques temps.

 Un arbre, Une saison : Entretien avec un saule pleureur dans Méditations florales saule-pleureur-dans-un-jardin-300x225Récemment j’ai rencontré un saule pleureur…enfin rencontré… je devrais plutôt dire percutée. Non je n’ai pas percuté un saule; En l’occurrence c’est monsieur qui m’est tombé dessus dans une jardinerie. Difficile d’ignorer son appel dans de telles circonstances !

Bref monsieur vit désormais dans mon jardin ( forcément après une entrée si fracassante dans ma vie) et je lui ai demandé de se livrer en toute intimité. En voici donc la teneur

 

« Je suis heureux de me sortir de l’enfer, je ressens enfin le frémissement de la vie en moi, la vraie vie. Je sens, je sens tout ce que la vie m’apporte, et je vois aujourd’hui l’horizon. Je sens le frémissement du vent au bout de mes « terminures » . Je sens la fraîcheur de la terre dans mes racines, l’odeur de la brume le matin. J’aime l’idée que bientôt un oiseau me fera confiance et se posera prés de moi. J’exulte  en pensant au spectacle qui s’offre à moi, je n’imaginais pas que c’était aussi beau. Je l’avais imaginé, tellement imaginé…

Là-bas (en l’occurrence le parcours classique pépinière-jardinerie) on n’a pas d’identité, on n’est qu’un chiffre (un code-barres) et une valeur (un prix). On grandit dans des conditions effroyables, rien ne nous correspond réellement, on nous trie, on nous jette si on ne rentre pas dans les standards, si on ne part pas assez vite, si on dépasse la limite de fraîcheur présentable… on ne peut pas vivre là-bas, on ne peut qu’espérer (sortir de là).. Et on ne sait jamais où on vivra (dans quelles conditions) et si on y survivra. Là-bas, tu perds ton âme. Là bas tu t’étioles, doucement mais surement. c’est une torture lente.»

 

…parfois la souffrance se cache là où on ne s’y attend pas …



La Charte de Bonne conduite, c’est pour tout le monde !

Si t’as le plaisir la possibilité de me suivre sur ma page facebook cher lecteur, tu ne seras donc pas étonné(e) de la teneur de cet article. (Pour les autres, courrez - vite, cela vaut son pesant de cacahuètes ! )

J’ai de la chance : j’ai des «client(e)s» vraiment adorables en général. On a va dire à 85%. Puis il y a les 5% de personnes qui sont mécontentes de mon travail mais qui restent respectueuses dans leur approche et l’expression de leur mécontentement. À ceux là, j’ai envie de leur dire que je suis désolée, je ne peux pas être performante à tout instant et en toutes circonstances. Je partage leur déception. 

Et enfin il reste ces fameux 10%. Et là j’ai envie de dire qu’on donne souvent dans la fête du slip ou la fête à neuneu, cela dépend des jours. Ces 10% qui ne connaissent ni la tolérance, ni le respect, pour certains encore moins la patience et la politesse …

J’ai à cœur de travailler  dans le respect d’une certaine éthique. Ma naïve blondeur n’avait jamais envisagée ne pas recevoir un minimum de respect en retour. Quelques expériences ont vite assassinées ces belles illusions.  

La Charte de Bonne conduite, c'est pour tout le monde !  dans Méditations diverses th

Le retour brutal à la réalité de l’esprit humain aidant, voici donc quelques règles de bonne conduite auxquelles j’invite chacun à se conformer dans ses rapports/contacts avec moi.

**********

Cet article n’est sponsorisé ni par la colère ni la méchanceté, encore moins l’irrespect, juste par le bon sens  et l’humour !(incisif certes, mais humour quand même )

 

1 – Le temps de lire tu prendras

C’est énervant, n’est ce pas ?  d’informer vos enfants, votre belle mère, votre mari… mais de ne jamais être entendu. On perd du temps et de l’énergie à dire maintes et maintes fois les mêmes choses, pour un résultat final proche du néant. 

Bin moi c’est pareil ! J’ai pris du temps, beaucoup de temps, pour créer un site Internet que j’ai voulu le plus clair et le plus complet possible afin de répondre à vos diverses questions de tous ordres. Et parfois, j’ai… comment dire… l’impression de ne pas être entendue/comprise/lue (rayer les mentions inutiles…ou pas).

Je ne rechigne pas à faire un copier/coller de ce que j’ai déjà énoncé ou bien un renvoi sur site lorsqu’on me demande des renseignements par mail. Je peux comprendre que l’info ne soit pas immédiatement lisible ou que tu sois un peu perdu(e). Mais faut pas pousser mémé dans les orties non plus ! 1 fois ça va, 3 fois la même question, bonjour les dégâts.  

Qu’on se le dise, je suis pas patiente, mais alors pas pour un sou, on se refait pas. Et répondre à  des mails me laissant penser que tu as un baobab dans la main, c’est autant de temps que je ne peux pas consacrer utilement à  des questions inédites par exemple, ou tout simplement à un soin ou une communication en attente .

Alors avant de demander des renseignements, assure- toi que je n’ai pas DÉJA répondu à ta question sur le site. Merci

 

2 – De la patience tu auras

Je ne suis pas dispo 24/24h, 7/7j , TAADAAAMEEE !!  Donc non je ne réponds pas « tout de suite maintenant » à ton mail envoyé à 23h04, car, vois-tu, à cette heure là je dors ! Non je ne réponds pas aux mails le dimanche, sauf cas urgentissime, car, vois-tu, le dimanche je profite de ma famille et je me pose ! Tu trouves tout cela anormal ? Travailles-tu donc 24/24h, 7/7j ? je ne pense pas, et bin moi non plus figure toi

Oui il y a un peu d’attente entre le moment où tu paies ta prestation, et le moment où je la réalise. Et je n’en suis pas désolée. J’ai pris la peine de le mentionner sur le site, et même d’y apporter quelques explications.  Tu es capable d’attendre un peu pour obtenir un rendez vous chez ton coiffeur ou ton médecin ? Bah pareil, il te faudra être capable d’attendre un peu pour que je réalise la prestation que tu as demandée.

Trop pressé ? Pas la patience d’attendre ? Désolé, je peux rien pour toi alors, en tout cas pas dans l’immédiat.

Dernier point :  tu peux être la reine d’Angleterre, ou une super star planétaire, cela ne changera rien à ma politique ! Pas de passe-droit temporel ou autre avec moi. C’est aussi cela le respect des autres.

 

Tiens, le respect, j’y viens donc…

 

3 – Du respect tu montreras

Bonjour, merci… c’est des mots qui te parlent ou pas du tout ?  Non parce que moi je les utilise au quotidien, mais visiblement c’est pas le cas de tous.  C’est pourtant la 1er rengaine leçon qu’on entend de nos parents « dis merci à la dame », « tiens toi correctement »… et touti quanti.

 

Donc je t’invite, toi qui es atteint d’amnésie rétrograde à tendance irrespectueuse, à revoir tes bases de politesse… et à les appliquer !  Et je pense que cela vaut pour tous, tous les jours, dans toutes les situations (oui, oui toi au fond, qui tient jamais la porte au suivant  à l’aérogare par exemple…)

 

4- De tolérance tu montreras bis

Ah celle là, je sens qu’elle va plaire ! J’apprécie moyennement de recevoir des messages me disant d’aller me faire exorciser, confesser, cuire un œuf… ou tout autre message religieuso-radicalo-debilos ! Si ce que je fais te met mal à l’aise, passe ton chemin parce que j’ai pas l’intention d’arrêter.

De même pour les messages me reprochant d’être sans cœur et de ne jurer que par l’argent. Si tu penses que je suis mue par le désir ardent d’arnaquer les autres  pour  leur soutirer un max de fric, passe ton chemin parce que j’ai pas envie de perdre mon temps à te démontrer le contraire.

Et pour les personnes déçues par ma prestation, parce qu’il y en a toujours une ou deux, sache que je peux entendre tes doléances sans qu’elles me brûlent les oreilles  (et les touches de mon clavier) !

Alors à moins que tu ne sois atteint du syndrome Gilles de la Tourette (et dans ce cas j’en suis bien désolé pour toi), inutile de te répandre en insultes, méchancetés, reproches injustifiés et autres réjouissances du même acabit. Ce genre de mail finit immédiatement dans ma corbeille et ton adresse est bloquée derechef !

 

5 – Du gratuit tu oublieras

« Vous avez un don, vous devez en faire profiter gratuitement tout le monde (et surtout moi hein !) ». Là j’en envie de répondre  »Mais oui bien sûr !! »  et d’appuyer immédiatement sur « supprimer »

 

Attention *36 15 code Malaïfe* (les plus de 30 ans comprendront la madeleine de Proust!) option cosette : je n’ai aucun don, mais une « capacité » que j’ai appris à travailler. Cela m’a coûté quelques formations (payantes elles !) et de nombreuses heures de pratique. Sache que, pendant une longue période, j’ai travaillé bénévolement et j’en suis revenue dégoûtée du genre humain.

En offrant tes services gratuitement, le genre humain s’approprie tout ce que tu es :  tu n’existes plus, tu deviens une « chose consommable », un esclave au service de tous, et de leur bon vouloir. Tu ne mérites plus de respect, ton travail est bafoué, le temps qu’il t’a pris aussi !

Fort de cette malheureuse instructive expérience, j’ai donc d’abord mis en place un système de don libre… qui n’a bien entendu pas fonctionné, le genre humain étant tenace 

Il m’a fallu du temps pour apprendre cette leçon : l’argent c’est aussi de l’énergie. Si tu donnes de l’energie, tu dois aussi en recevoir. Sinon un jour tu t’étioleras. (Jean claude sort de mon corps!). Et comme j’ai pas envie de m’étioler plus que cela, bah tarification donc ! 

Tu l’as déjà compris, pour le gratuit, inutile de t’attarder avec moi. Je le réserve à mes ami(e)s, ma famille et quelques personnes digne de confiance qui, je le sais, apprécieront le geste à sa juste valeur. 

Je t’épargne le couplet sur le coût de la vie, les traites de la voiture… tout ça tout ça ! Je vis pas dans le monde des bisounours (et mon banquier se charge de me le rappeler régulièrement) mais bien dans le même monde que le tien. Tu sais ? Celui où tout travail mérite salaire 

Je t’épargne aussi le couplet sur les personnes a qui on attribue, habituellement, un don (artistes, chirurgiens…) et qui reçoivent rémunération pour cela. Pourquoi certains « dons » seraient monnayables et pas les autres ? Je te laisse sur cette interrogation hautement philosophique tandis que je file sur le point suivant

 

6 – De la tarification tu t’accommoderas

Je n’ai pas à me justifier sur le montant des tarifs proposés et des modalités de règlement. Sache simplement que j’y ai réfléchi longuement car je souhaitais que cela soit le plus juste possible pour toi, mais aussi pour moi. Si cela te convient pas, tant pis

Et oui le règlement se fait AVANT, rapport au genre humain peu digne de confiance  ! (voir le point précédent)

 

7- Par téléphone tu oublieras

Sauf dans quelques cas rares spécifiés sur le site, je ne travaille pas par téléphone. c’est un choix de ma part, destiné en partie à préserver ma vie personnelle. Tout simplement parce que lorsque toi tu es dispo, le plus souvent les soirs et le week end, moi je ne le suis pas forcément ou pas complétement.

Et j’avoue, oui j’avoue, que quelques cas de harcélement téléphonique intenses m’ont vite aidé à faire pencher la balancer en faveur d’un travail par mail ou sur déplacement, pour aussi préserver ma santé mentale !

 

tu te sens heurté ou interpellé par cet article et t’as envie de m’en faire part ?

Soit, pense aux points 3 et 4 quand même !



De la projection parentale à la projection animale

Y’a des parents qui sont comme ça, qui rêvent de voir leur enfant faire ceci ou cela. Bien souvent, qu’il réalise ce qu’ils n’ont pas pu eux-même réaliser étant jeunes. De le voir embrasser la carrière qu’ils estiment être la meilleure pour lui, de lui faire jouer de tel instrument ou faire faire tel sport.

En faisant cela, ils ne se rendent pas compte (enfin j’espère …) qu’ils ne lui laissent pas l’opportunité d’être lui même, d’être libre de choisir en fonction de ses aspirations personnelles les plus profondes. L’enfant s’exécute, souvent à contre cœur, car il n’a pas trop le choix et surtout il ne veut pas décevoir, ne pas perdre l’amour et la fierté de ses parents. Leur faire plaisir devient son moteur, mais son propre plaisir est inexistant. Tout cela, ce n’est pas lui, et immanquablement derrière il y a de la souffrance…

Pour les animaux, c’est pareil !! Combien de propriétaires sont persuadés que leur animal est heureux en expo, ou bien encore en représentation… Simplement parce qu’ils sont beaux, doués, adulés ou encore très souvent primés.

Moi j’inviterai à regarder de l’autre coté du miroir : est ce vraiment là un choix de l’animal ? Est il heureux dans ces conditions, dans ce qu’on lui propose de vivre ? Ô Bien sûr, certains s’épanouissent réellement. J’ai rencontré un jour un puissant étalon qui jumpait. Il adorerait cela, non pas pour faire plaisir à son cavalier mais vraiment pour se faire plaisir à lui. Ce qu’il adorait par dessus tout, ce n’était pas de gagner, c’était de pouvoir exposer ses muscles saillants, à la manière d’un body builder. Il était fier de sa plastique et ne perdait pas une occasion de l’exposer. Le jumping était le lieu et le moment idéal pour cela, donc il adorait !

Mais il ne faut pas laisser de coté tous ceux qui n’aiment pas ce qu’ils font, mais qui n’ont pas le choix, qui ont envie de faire plaisir à leur propriétaire, ne pas décevoir, ne pas perdre leur amour et leur fierté (parfois au risque d’etre ridicule…oups, j’ai osé dire ça moi ?). Tu vois le parallèle avec les enfants là cher lecteur ??

  De la projection parentale à la projection animale dans Méditations animales untitled

Et oui, un animal peut faire les choses à contre-cœur parce qu’il vous aime et veut vous rendre heureux(se) ( et aussi parce qu’il n’a pas trop le choix, bon… ). Tant que la corde tient, le propriétaire est, Lui, réellement heureux, et l’animal s’accommode de la situation.

Mais parfois la corde lâche ! Parce que l’animal n’en peut plus; parce que le propriétaire, engoncé dans ces certitudes et son égo parfois souvent, ne voit pas que son animal n’est pas sur son juste chemin, qu’il se force un peu beaucoup et qu’il ne lui reconnaît même plus ce mérite.

Et lorsque la corde lâche, cela fait souvent mal. L’animal prend l’option de la fuite (clairement il se barre de son foyer!), ou bien sombre dans la dépression. Là où le propriétaire peut faire preuve d’intelligence et d’amour, est de s’interroger sur ses propres desseins, être complètement honnête avec lui même, reconnaître que son animal a aussi le droit de choisir la voie de son bonheur et lui laisser une marge de manœuvre en ce sens. Des compromis sont toujours possibles, il faut juste y songer sérieusement

Alors, de grâce, chers propriétaires (et donc lecteurs), laissez de temps en temps de coté vos certitudes pour entendre réellement votre animal, ce qui le rendrait vraiment heureux lui et non pas vous. Laissez-lui le droit de choisir et d’être heureux à sa manière.

Qu’attendez vous réellement de lui ? Qu’il flatte votre égo et vous rende fier (accessoirement riche… oups j’ai osé dire ça moi ??!) ou qu’il traverse la vie avec bonheur et bonne humeur ?

L’animal est là aussi pour accomplir son chemin, et parfois nous bousculer dans ce que nous pensons et leur imposons à eux, aux autres, à nous même… Écoutez donc sa révolte, elle est légitime et pleine de bon sensuntitled choix de vie de l'animal dans Méditations animales

Besoin de faire le point avec votre animal ?

Contactez-moi sur essenceanimale@yahoo.fr



Rome ne s’est pas faite en un jour

 Si tu suis un peu ce blog, tu sais donc cher lecteur qu’il y a longtemps que je n’ai pas écrit ici itou itou. Je reprend mon clavier aujourd’hui pour rebondir sur un message laisser sur Le livre d’or de mon site que je te retranscrits ici si tu as la flemme pas le temps d’y faire un petit tour.

« Il y a qques semaines nous avons accueilli un chat de 8 mois dans notre vie,très vite nous nous sommes rendus compte qu’il avait des problèmes de comportement,il n’arrivait pas à se poser mordait etc…

Nous nous sommes adressé à Lauriane qui à distance est entré en communication avec lui,quand nous avons découvert la conclusion de cette conversation nous avons compris qu’elle voyait juste,notre Mogwli avait un passé très douloureux tout devenait claire pour nous,devant la persistance de ses troubles de comportement

Nous avons demandé à Lauriane de faire un soin énergétique et des conseils sur les fleurs de bach,après une impression d’aggravation des troubles dans un 1er temps d’un coup son comportement à changé c’est aujourd’hui un amour de chat qui à l’air totalement apaisé et à confiance en nous ,et ça nous le devons à Lauriane que je tiens à remercier de tout coeur,elle a été disponible à tout moment et m’a tjrs répondu rapidement également dans des évènements personnels très douloureux elle à un don certain et je ne peux que la recommander.

Merci infiniment Lauriane je vous suis très reconnaissante ainsi que notre Mowgli qui repose sagement sur mes genoux pendant que j’écris ce témoignage,il est tout à fait d’accord avec moi. »

Ce message est Ô combien important car il met en exergue ce qui, pour moi est une évidence, mais ne semble pas l’être pour le plus grand nombre : Rome ne s’est pas faite en un jour !

 untitled

Nul ignore que les humains, dans leur parcours de vie, peuvent rencontrer des difficultés de tous ordres, des problèmes comportementaux, psychologiques, sociétales… et que ce n’est pas en un seul RV chez un professionnel de la santé ou autre que tout se règle (ou alors faut que tu me donnes l’adresse de suite Cher Lecteur !!)

Bien souvent, régler ses problèmes se fait sur plusieurs mois, parfois sur plusieurs années. Il est possible de passer par des phases hautes et d’autres vraiment difficiles à gérer. Et très souvent, les traitements, allopathiques ou non, doivent être réajustés en fonction de l’évolution de la personne.

 Mais ce qui semble une évidence pour les humains le devient moins quand on parle « animaux ». Car beaucoup ignorent que, ce qui est vrai pour l’humain, l’est aussi, dans une moindre mesure, pour les animaux.

Souvent, le propriétaire me contacte, expose la difficulté qu’il rencontre avec l’animal et s’attend à ce qu’elle soit réglée, comme par enchantement, en une seule communication, un unique soin ou une prise de quelques jours de fleurs de bach.

 

Et bien non (je suis pas magicienne non plus, sinon je te donne mon adresse de suite Cher Lecteur, ch’suis sûre que ça t’intéresserait ) ! Tout comme le dressage ou la rééducation canine peuvent prendre du temps, travailler sur une difficulté comportementale ou autre chez l’animal peut aussi prendre du temps.

 

Les animaux ont leur lot de chocs, trauma, angoisses, histoires difficiles… qu’ils trimballent souvent toute leur vie, l’emportant avec eux comme un boulet bagage, en passant de famille en famille pour certains. Pourquoi exiger d’eux qu’ils règlent ces difficultés rapidement, et si possible à moindre frais ?

 

En tant que propriétaire, vous devez être conscient que votre animal conserve son libre arbitre : il peut choisir lui même s’il souhaite progresser, avancer ou non. Et il n’est pas à exclure que, durant cette période de travail, il connaisse des phases de régression. Laissez-lui donc du temps pour vous montrer qu’il peut changer. Accordez-lui le droit de ne pas y arriver de suite.

 

Ce travail, l’animal ne peut le faire efficacement que si son propriétaire fait preuve de persévérance et de patience envers lui . Que si le communicateur accompagne efficacement la démarche du propriétaire, en le conseillant sur ce qu’il conviendrait de faire mais aussi en sachant reconnaitre ses propres limites ou en tempérant les demandes du propriétaire. Et enfin que si l’animal lui même fasse preuve de courage.

 

Et quand tout s’accorde parfaitement, il y a des petits miracles comme celui de Mogwli !



Le retour de Jade

 

Le retour de Jade dans Méditations animales jump-copie-287x300

 

 Merci à B. me m’avoir autorisée à partager son histoire. Sa volonté était de donner de l’espoir à ceux et celles qui attendent parfois que leur animal adoré revienne prés d’eux. Garde la boîte de mouchoirs prés de toi cher Lecteur, sait-on jamais …

 

 14 novembre 2008  : Jade, la petite chienne adorée de B. quitte son enveloppe terrestre. Rapidement, elle  manifeste le souhait de revenir auprès de B. mais sous la forme d’un chien mâle. Rendez vous était donc pris, sans savoir vraiment ni quand ni comment ces deux âmes se retrouveraient.

Mai 2014 : c’est l’effervescence chez B. La petite chienne Dorie a donné la vie 5 petits. B. est émue mais surtout elle a besoin de savoir si, parmi ces petits,  se trouverait incarné non pas Jade mais Mars, un autre de ses chiens chéris dont elle attends le retour également.  Une communication avec Mars  plus tard, nous savons désormais que ce n’est pas le cas. « Et tant que j’y suis, me dit B., je voudrais aussi demandé pour Jade, comme ça j’aurais fait le tour de la question »

14 juin 2014 : Me voici donc à contacter Jade  (bien sûr, cher lecteur, tu auras noté la concordance des dates, yuhu !)

elle me montre d’abord qu’elle se repose dans un petit corps. Elle a à peine quelques jours, poil un peu court, couleur principalement noir et marron, un nez un peu rosé, mâle. Il semblerait être un peu chétif, et peut-être le dernier né de la portée. Il a tout juste quelques heures de vie

serais tu revenue auprès de B.? Elle/il me dit que oui mais qu’il y a eu une hésitation à le garder auprès d’eux au début. Petit père qui a eu besoin d’aide au début de sa vie, mais qui aurait beaucoup de punch maintenant. Il me dit qu’il pourrait s’appeler Jump, ou Jumper, car il aurait tendance à s’amuser à grimper sur tout et n’importe quoi. C’est aussi un petit farceur : on croit qu’il est à un endroit alors qu’il est dans un tout autre. C’est une situation qui l’amuse beaucoup

sans en dire plus à B. je lui demande si, parmi ses chiots, elle aurait un  mâle marron et noir notamment. Sur la portée, elle en a gardé 2 dont un mâle tricolore blanc, marron et noir. elle m’envoie sa photo. il se prénomme Jess ( enfin plus pour très longtemps…) et aime grimper partout (tiens tiens !! pourtant B. ne sait encore rien d)

et comment vas tu ? « du bonheur à goûter l’air frais ». dans l’éthéré, lui ont manqué les éléments, ce qu’on peut sentir par ses sens. Apprécie d’être une âme, mais aussi la liberté et le plaisir que procure une incorporation physique. elle/il est heureux d’être revenu

As tu un message particulier pour B. ? « attendre encore un peu. Beaucoup d’élan, mais cela devient de la précipitation et de la hâte ». elle/il parle de la réincarnation de Mars, visiblement très attendue, qui amènerait à penser facilement qu’une arrivée serait celle de  Mars. elle/il invite B. a être « plus à l’écouter de son monde intérieur, plus sage ». elle/il précise que c’est pour bientôt mais pas encore. Précise que cette arrivée sera inopinée, imprévue, indique qu’il ne s’agit pas du grand bébé chien arrivée récemment

souhaites tu ajouter quelque chose ? Se définit comme une « petite perle de vie ». précise qu’il n’a pas le rôle d’un guide, que c’est plutôt le boulot de mars sur ce point. Il viendrait plus en soutien pour détendre, amuser dans des situations parfois difficiles. Il dit qu’il est « l’atout légèreté qu’il leur faut ». il est content de ce rôle, cela lui va bien

 

Compte rendu parti, j’attends maintenant fébrilement (et impatiemment tu t’en doutes cher Lecteur) le retour de B., qui ne se fait pas attendre. Et ce qui suit est juste énorme !

B. me confirme la quasi-totalité de mon compte rendu . Ce petit chiot n’était, au départ, pas destiné à rester auprès d’elle mais il a su se faire remarquer et se différencier dés le départ, obligeant B. a reporter son attention en permanence sur lui.

Seul de la portée à devoir être biberonné, son nom a été difficile à lui trouver. Si B. s’est arrêté sur Jess, sans grande conviction, elle a au préalable longuement hésité entre Jeep et … Jump, car le gredin grimpait partout et sur tout

B. reconnaît que sa présence est une véritable bouffée d’oxygène dans sa vie déjà bien remplie et parfois lourde. Il est sans conteste son « atout légèreté ». elle retrouve dans les propos de Jess-Jump la légèreté et l’insouciance qui caractérisait si bien sa Jade.

plumes%20130[1] Pour ne rien gâcher de la fête, Jade a pris soin de mettre en scène son retour sous forme de symboles visibles pour B., histoire qu’aucun doute ne s’immisce dans son esprit ! D’abord par une étrange histoire de plumes de poule ! Dans les années précédant son retour, Jade a pris soin d’envoyer réguliérement à B. des plumes de poule. Durant cette période, point de gallinacée dans la vie, le jardin ou même l’esprit de B.; pourtant, quelques jours avant ce 14 juin, B. s’est vue acquérir une poule et des poussins. L’oeuf, la vie, symbole fort de la naissance (si t’as pas encore compris cher lecteur)

Mais plus encore, B. sait que mon compte rendu est arrivé sur sa boite mail, mais pas le temps de le lire sur le coup.. Elle se dépêche de finir la tâche qui l’occupe pour revenir à son ordinateur. A ce moment là, son regard est attiré par un petit papillon en train de sortir de son cocon. Elle-même qualifie ce moment comme étant un « symbole de renaissance », qu’elle reçoit pile à ce moment là !

15 juin 2014 : pour boucler la boucle (qui m’a tuer !) B. m’envoie une photo de Jees-Jump (donc) âgé de quelques heures. je manque de tomber de ma chaise tant la ressemblance avec l’image du début de communication  est frappante 

 
bebes Dorie 020
 

 Aucun doute pour moi, aucun doute pour B

Jade est de retour !! Belle vie à toi

 

Le mot de la fin pour B : « Je suis super heureuse car je les attendais tous les deux et hop en voilà une!!!!!!!!  Je vis peut être dans mon monde magique mais la magie continue d opérer!!!! quand j’y pense quand même, je n’en reviens pas« 
 


Isabelle raconte … Bille

Bonjour à tous,

Je vous présente Lauriane et son site essence animale : http://www.essence-animale.fr/.

Lauriane fait des soins énergétiques et des communications intuitives avec les animaux.

J’ai eu recours à ses services plusieurs fois et ça m’a été d’une grande aide et aussi d’un grand réconfort quand je l’ai fait pour la perte de deux de mes chats….

billeJ’ai demandé une aide du cœur récemment pour un chat des rues qui souffre d’une patte et qui vient réclamer à manger chez ma mère. Quand je vais la voir et je ne savais que faire pour lui, il avait besoin de soins et je voulais savoir par le biais de communicatrices….ce qui lui était arrivé.

Ma mère à déjà 2 chats, moi 4 et je voulais savoir de quoi il avait besoin. Je remercie Lauriane qui lui a fait des soins régulièrement et une communication que je vais vous joindre pour vous faire découvrir si vous ne connaissez pas. Évidemment c’est différent en fonction des animaux qui sont comme nous tous unique !

Lauriane a un grand cœur et mérite d’être connue et de vivre de cette merveilleuse activité que je vous fais découvrir aujourd’hui ( ailleurs ça se pratique régulièrement, en France on est septique, on ne connait pas bien, on se méfie…! quel dommage ).

Peut être avez-vous perdu un animal, ou vous avez des animaux qui ne vont pas bien en ce moment, vous avez des décisions à prendre….. bref les animaux méritent qu’on soit à LEUR écoute et qu’on prenne en compte leurs désirs, leurs envies, leurs sensations, leurs peurs…. pour mieux les comprendre et pour qu’ils aillent mieux .

Voici la communication avec le chat des rues que j’ai surnommé Bille

« Bille me dit qu’il est un chat sans attache, c’est un choix de vie volontaire, qui lui convient parfaitement : aucune dépendance, aucune obligation.

Je le ressens comme un animal très déterminé; il me dit être assez jeune, moins de 3ans. il se qualifie lui même de « chat courage ».

il est attachant, il aime beaucoup les cajoleries, mais il redoute « la corde au cou ». son image est très symbolique, il cherche à expliquer par ce biais qu’il ne supporte pas d’être attaché/rattaché. il a besoin de se sentir libre avant tout.

Concernant sa patte, il me montre qu’elle s’est trouvée coincée involontairement dans une sorte d’objet un peu lourd en métal argenté. elle aurait subie une sorte d’écrasement au niveau des phalanges (médiane et proximale, ce qui correspond à tout le dessus de la patte). l’appui est douloureux pour lui. il y a également des répercussions au niveau du tendon.

Il m’indique que la chaleur le soulage un peu; les douleurs sont plus importantes aujourd’hui, et constamment présentes. s’il reconnait qu’il a besoin d’aide, il a dû mal à en saisir le sens et la forme. lui expliquant le rôle d’un vétérinaire (mais surtout de quelle manière il est possible de le rencontrer!), il s’oppose à cette idée, principalement par peur de l’inconnu mais aussi de l’enfermement. il est d’ailleurs assez virulent malgré ses douleurs.

Malgré la difficulté que cela représente, une visite vétérinaire semble s’imposer. il m’est également préciser qu’il serait bien de lui mettre des compléments alimentaires dans sa nourriture. »

Après cette communication et les soins de Lauriane, Bille va mieux, il est venu me faire un gros câlin comme pour dire merci, quoi qu’encore un peu craintif et effectivement ce portait lui ressemble bien et je pense aussi que les tendons sont touchés car il va mieux depuis les soins mais sa patte le fait encore souffrir, cette fois il me faudra trouver un vétérinaire du cœur aussi si j’arrive à l’attraper pour l’emmener…

Avec  le froid qu’il y a eu récemment , nous lui avons fabriqué une caisse en bois et ils’est mit à l’abri dedans après la communication.

Partagez à tous vos contacts qui aiment les animaux, pour leur bien être comme pour le notre ! ;-) merci à tous

Isabelle ( http://eveilnaturebio.fr/)

 



Les choix de vie de l’animal

 

Tout comme toi, Cher Lecteur, qui est doté du libre-arbitre, l’animal peut aussi faire ses propres choix de vie, d’expérience

L’arrivée de l’animal dans la vie d’un humain ne doit rien au hasard. L’humain pense souvent, et égocentriquement, qu’il choisit l’animal .Mais la réalité est toute autre !

S’il y a des situations où l’animal est « envoyé » dans un foyer, le plus souvent c’est lui qui fait le choix t’intégrer la vie d’un humain en particulier. Soit par ce qu’il a une mission envers celui-ci, soit parce qu’il doit y faire sa propre expérience. Principe du libre arbitre

Là où ça coince souvent auprès de l’égo humain, c’est quand le libre arbitre est utilisé dans le sens inverse : lorsque l’animal choisit volontairement de quitter cet humain pour une autre expérience ou un autre foyer

La 1er réaction de l’humain est de l’incompréhension. « Mais enfin, c’est MON animal ! » Et de demander au communicateur de faire changer l’animal d’avis, de le faire revenir à tout prix, d’obtenir des indices sur sa localisation….

Erreur !! L’animal n’est pas votre propriété, et s’il a fait ce choix, c’est avant tout parce qu’il est un être libre de toute volonté.

Et s’il a fait un choix qui vous heurte, c’est avant tout parce que son départ et son absence réveillent en vous de lointaines peurs d’abandon, teintées de relents d’égoïsme !

Pourquoi ne pas considérer la situation sous un autre angle. Après tout, le plus important est que l’animal soit heureux, quelque soit ses choix. Au nom de quoi s’octroyons-nous le droit de lui interdire une autre expérience ?

Aimer son animal, c’est aussi accepter qu’il fasse ses propres choix, même s’ils sont difficiles à vivre pour soi.

Je te laisse, cher lecteur, sur cette note de fin, le témoignage d’un propriétaire qui a tout compris !

« Dès que Sha a disparu, j’ai laissé les choses être , j’ai lâché prise; j’ai attendu sans trop y croire; mis des affiches, sans trop y croire. Je sais juste qu’elle reviendra sous cette forme ou une autre….
Je la laisse être, elle a son propre destin, comme tout être dans cet univers et elle m’apprends quelque chose, que je peux pratiquer la non dépendance affective !

Elle est libre, et seul mon égoïsme l’a maintenue dans mon appartement de peur de la perdre, comme un objet. Je sais depuis longtemps qu’elle est plus heureuse, là où est sa place dehors, dans la nature« 

thCAEB7R0D



Petit précis du comportement félin

Parce que tous les jours je me trouve confronter à des personnes qui ne connaissent décidemment rien aux animaux, à leurs réels besoins, à leur manière de fonctionner et font donc pas mal d’erreurs d’interpretation, d’éducation… sans trop se remettre en cause (et franchement,cela m’agace un peu je dois dire !)

Alors je diffuse, à travers ce site, une petite piqûre de rappel quant au comportement félin : ce qui est nécessaire de savoir, ce qu’il faut faire… ou pas, bref une mine d’or à lire et relire !

Petit précis du comportement félin dans Méditations pratiques chatbouboule-dodo-20-5-150x150



123

Oeuvres sociales du comité ... |
Zahapro |
Pinky14 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Média/Actualité/Edition
| Parisian culture
| Chezpoupette